Les actions de Votre organisation

Vente de noix

Flyer noix2

5 € le Kg

Cette année vous pouvez acheter des noix à l'Hyper U de Saint- Sylvain d'Anjou. Une vente exceptionnelle aura lieu sur le marché de Villevêque le mercredi 12 décembre de 10 h à 12 h 30 place Hamard.

Vous pourrez toujours en acheter en appelant

Michel FOUQUERON 06 07 80 15 81 

Vente de blé

200 203 206

 

La moisson qui a eu lieu cette année sur une parcelle communale de 1,3 ha a permis de récolter près de 5 tonnes de blé. La semence fournie par Terrena, le labour effectué per Stéphane Leprosnier, les semailles effectués par Thierry Frouin, le désherbage par Olivier Lamisse, la moisson de Fabien Cadeau ont permis de mettre le blé en palox. Les grains de blé sont aujourd’hui en vente pour les particuliers au prix de 0,22 € le kg ou 1,1 € les 5 kg.

Contact : Michel FOUQUERON 06 07 80 15 81

Article Courrier de l'Ouest (28/09/2018)

Articles co

Participation aux Etats généraux des migrations de Maine et Loire

Angers. Accueil des sans-abri, les associations appellent à l'aide

(Ouest-France du 07/04/2018)

Migration

Plus de cent personnes étaient réunies jeudi 5 avril à l’hébergement d’urgence du chemin de traverse. L’objectif : alerter les responsables politiques de la situation d’urgence des sans-abri à Angers.

« On est arrivé à la limite. » Une fois n’est pas coutume, ce jeudi soir, c’était le milieu associatif qui faisait « grève ». Ils étaient nombreux à se rendre, dès 19 h, à la seule halte de nuit d’urgence pour sans-abri d’Angers, le Chemin de Traverse, près du Géant Casino. À l’appel du collectif SOS Migrants 49, plus d’une centaine de personnes sont venues apporter leur soutien.

Paul Baumard, membre du collectif, mégaphone en main, explique les raisons de cette mobilisation : « Nous, les associations, les veilleurs et les jokers, nous faisons tous les soirs ce que devraient faire la mairie et la préfecture : se charger de loger la totalité des sans-abri. » Ceux qu’on appelle les « jokers » logent à plus ou moins long terme les réfugiés qui n’obtiennent pas de place dans l’abri.

Des « jokers » à bout de souffle

Pendant toute la soirée, les « veilleurs » et ceux qui les soutiennent viennent au micro pour témoigner. Un couple de « jokers » prend la parole : « Nous hébergeons une famille venue d’Azerbaïdjan depuis quelques semaines. Cela se passe bien, mais c’est une solution à court terme, nous déménageons bientôt. »

Paul Baumard se rappelle : « Vendredi dernier, nous avons veillé toute la soirée sous la pluie battante. Quand nous avons trouvé un abri pour la dernière famille, il était 23 h. » Les jokers interviennent à chaque fois que le 115 est saturé. En mars, les jokers ont hébergé plus de 200 fois des familles. En février, c’était 2 fois moins.

Ce jeudi soir ne dérogera pas à la règle. Cette fois-ci, ils sont 16. Parmi eux, une femme érythréenne enceinte, une autre angolaise avec son fils de 5 ans. Une question se pose : « Doit-on tout arrêter pour faire pression sur les collectivités ? »

Volonté politique

Depuis le 18 décembre dernier, la halte d’urgence a déménagé loin du centre-ville. Le nombre de places est resté le même : 61 places, 21 pour des personnes seules, 41 pour des familles. Paul Baumard raconte : « J’ai eu la préfecture au téléphone. On m’a dit que s’il y avait autant de réfugiés à Angers, c’est parce que notre efficacité créait un appel d’air ! S’il y en a qui doivent être reconduits à la frontière, ce n’est pas notre job. Nous, on ne voit que des gens qui sont à la rue. On agit avec notre cœur, pas avec des chiffres. »

22 h passées, il faut prendre une décision. Finalement, les associations estiment ne pas être assez préparées pour passer la nuit comme prévu dans des voitures avec les exclus. Les jokers hébergeront ceux qui restent. La vraie mobilisation, ce sera pour la prochaine fois.

Le voyage à Dissin

Voyage dissinVoyage dissin (13.13 Mo)

Collecte de Batteries

Flyer batterie2

Vente de noix

Flyer noix2

Vente de Tournesols

Tournesols

Ajouter un commentaire